HISTOIRE SUPER VRAIE ! Trop à mon goût…

Ce matin je sors du métro et croise une dame qui en me voyant s’écrie : «  Oh ! La tête de Monstre ! Qu’il est vilain » !

Bon !

Je suis en fait suffisamment susceptible pour conseiller vivement à l’industrie pharmaceutique de trouver vite fait bien fait un remède efficace au syndrome Gilles de la Tourette parce que la prochaine fois que je la croise elle ne s’en tirera pas aussi facilement cette mal polie.

Donsoir !



Vous avez des enfants ! Et voilà les barbares…

L’un d’eux est un garçon, un peu efféminé… efféminé n’est pas exactement le mot, disons plutôt qu’il cherche sa masculinité pour ne pas dire sa virilité. Alors évidemment vous êtes inquiet. Vous avez peur que les « vrais hommes » s’en prennent à lui, le moquent, le frappent, lui cassent sa sale gueule de tapette en le traitant de gros pédé.

Vous n’avez pas tort d’avoir cette inquiétude, parce que vous l’avez deviné tout seul, être un « vrai homme »  ne va pas non plus sans traîner quelques problèmes.

Vous pensez évidemment que les idiots sont les parents des jeunes « vrais hommes » qui n’ont pas su enseigner les vraies valeurs à leurs morveux et, comme un imbécile, vous culpabilisez d’avoir un enfant qui est la proie des moqueries, vous vous demandez ce que vous auriez dû faire.

Mais auriez vous aimé être le père d’un des moqueurs ? Non plus. Vous pensez même que ça aurait été pire. Vous dites cela pour vous rassurer, mais vous savez que rien n’est pire que d’avoir un enfant moqué, maltraité, frappé parce qu’il n’est pas absolument banal.

Vous n’avez commis qu’une faute, je vous rassure et pas trop difficile à rattraper, vous avez oublié de parler à votre enfant de la barbarie, qui s’écoule plus fluide que l’eau par ces interstices qu’on appelle les différences. Il est temps de lui apprendre à la reconnaître et à la duper.

Les barbares ont à la bouche des mots hors de leur portée comme l’honneur et le respect. Pour les duper votre enfant n’aura que son intime conviction qu’il doit traiter ces êtres là avec le parfait sentiment qu’ils sont ses égaux, en tout point, en n’abaissant ou n’élevant ni eux ni lui mais par le fait de la simple évidence, et nos anciens ont inventé un moyen très simple pour cela, la politesse.

La politesse dupe la barbarie qui nous dévore en effaçant les différences, et apaise du coup la barbarie qui anime l’autre.

Vous riez… la politesse ? Quelle pitrerie, vous dîtes vous !

Vous préférez dire, « je te respecte alors respecte moi ! », mais permettez-moi de vous rappeler ceci : quand on respecte par convention alors ce que l’on respecte est figé par l’entropie des lâchetés, on ne respecte plus rien sans menace (on ne respecte les institutions que par crainte de l’anarchie ; on ne respecte la hiérarchie que  parce qu’elle peut nous virer ; on respecte le parrain mafieux parce que l’on craint les représailles, et l’on oublie de respecter ce qui est respectable, comme un certain point de vue des institutions, de la hiérarchie, et rien du parrain mafieux. Et ce pernicieux respect aide à nous figer dans la barbarie. L’homme vivant se doit de gagner l’estime des autres vivants qui respecterons alors sa mémoire, voilà tout).

Je suis génétiquement barbare, je suis poli par choix !

Quand les « barbares » verront que votre enfant les considère comme ses égaux, ils le reconnaîtrons comme s’approchant au plus près de la liberté et ils protègeront alors sa différence.

Votre barbare d’enfant et ceux qui l’entourent seront enfin des hommes véritables.

Donsoir !

* Une précision, je ne considère pas les malades de la castagne du plus faible comme des barbares mais comme des psycho ou sociopathes à soigner d’urgence.



A Voile ou à Vapeur ?

Je trouve injuste qu’on enquiquine les gens qui se trouvent bien avec un voile, même l’été, et qu’on ne dise rien à ceux qui font de la vapeur en soufflant pour se cacher, surtout l’hiver.

Y faudrait voir à régler ce problème d’inégalité de traitement !

Donsoir.



Vous avez des enfants moches !

Ou au moins assez laids, enfin pas très beaux (inutile de les accabler).

Bienvenue au Club ! J’ai personnellement six enfants dont quatre vraiment… enfin pas très beaux.

Et vous vous demandez comme moi, comment apaiser leurs souffrances dans ce monde qui  voue un culte à la beauté physique.

Vous pouvez toujours les épiler, c’est  très à la mode mais cela reste assez cruel. L’inconvénient est que ça repousse de plus en plus dru après chaque épilation, ceci dit  ce n’est pas que négatif, ma petite dernière vient d’être prise dans un remake de Tarzan pour faire la doublure de Cheeta dans les scène de cascades (Deux cents euros par jour, quinze jours pendant les vacances scolaires, plus une prime de mille euros à chaque fracture, ce n’est pas négligeable et tous les frais médicaux sont à la charge de la production).

Ou alors vous les faites tatouer. Mon benjamin a un problème de strabisme, eh bien je lui ai fait tatouer une miniature de l’Enlèvement des Sabines sur la joue gauche et une publicité pour un équipementier sportif sur la droite. Depuis personne ne remarque qu’il louche. Et puis ça les endurcit à la douleur.

Bref ! Dites-vous que vous n’êtes plus seul avec vos enfants face à des problèmes qui auraient pu vite fait virer à la dépression familiale.

Je vous embrasse.

Donsoir !



Vous avez des enfants ingrats !

Pourtant vous avez fait mai 68 et vous vous préoccupez des grandes causes humaines ? Pesant peu face à ces grandes causes, livrés à eux même, vos enfants en ont été réduits à faire une école de commerce où on leur a appris que la seule grande cause qui valait de se fatiguer était le profit ?

Toujours privés de vos conseils ils se sont débrouillés pour faire racheter la boite où vous aviez investi par un fond de pension canadien ou états-zunien et vous vous retrouvez petit actionnaire d’une entreprise dirigés par ceux-là même que vous dénonciez, avec des méthodes qui vous faisait vomir quand vous aviez vingt ans et vous trouvez que vous avez l’air d’un abruti, tout ça à cause de vos gosses mal élevés ?

Rassurez-vous, voilà un moment déjà que vous passiez pour un con, vous venez seulement de vous en apercevoir.

Donsoir !



video marrante de parodie |
bobdolo |
tonton Donttrust aime tout ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | enviederien
| Humeur du jour, bonjour !
| stayalive