Sans commentaire !

Personne ne laisse de commentaire sur mon joli blog et du coup je me sens perdu dans un océan de solitude.

Je fais ça pour me faire des copains, moi, parce je suis tellement bête et  moche que dans la vraie vie personne ne veut de moi comme ami (en plus je suis méchant, c’est mon côté Thénardier, je ne devrais pas vous le dire), je ne vous parle même pas de ma vie sexuelle, vous vous doutez bien que je suis plus souvent sur grosnéné.com que dans les bras d’une blonde.

Vous vous dites que vous ne pourriez que laisser des commentaires désagréables. Tant pis, allez-y tout de même. De mon côté je me dirai que vous n’avez rien compris à ma délicatesse naturelle et à mon humour de haut vol, que vous êtes un crétin ou une idiote et que de toute façon je vous méprise.

Mais si vous laissez un commentaire gentil ça sera un peu de bonheur dans ma vie de solitaire.

Je vous fais des clapotis partout.

Donsoir.



Les psy sont d’accord !

Dans sa Dynamique de l’Inconscient, Carl Gustav Young nous dit (et c’est sa première phrase, comme quoi le garçon savait aguicher le pingouin) : « Le concept de Libido que j’ai proposé s’est heurté à bien des  malentendus et même à des refus catégoriques. Il ne doit donc pas être superflu d’en examiner encore une fois les fondements. »

Il m’en est tout de suite souvenu d’une copine de maternelle qui m’avait autorisé à examiner son fondement pour tester ma précoce libido.

Excellent souvenir.

On peut dire ce que l’on veut, il est fort ce Young.

Par contre, la suite du bouquin, rasoir comme pas deux, je vous le déconseille. Surtout si vous-même vous suivez une thérapie ou une analyse, vous pourriez en arriver à douter.

Et n’oubliez pas que Gustav a dit aussi : « L’analyse cesse quand le patient est ruiné ! », ce qui fait partie des fondements de la psychanalyse.

La seule chose sur laquelle sont d’accord les différentes écoles de la psychanalyse moderne, c’est le prix.

Donsoir !



Peut-on rire de tout ?

Evidemment ! Enfin… oui… mais non… Je veux dire si, bien sûr. Bien que ça ne me viendrait pas à l’esprit de rire des… Oh ! Si, quand même… Surtout quand ils sont… non ! Là c’est vraiment exagéré. Il ne faut pas trop tirer sur la ficelle.

Mais il existe une règle simple, et assez couramment utilisée : vous pouvez vous moquer de tous ceux qui sont moins balaises que vous.

Ou alors pratiquez un sport de combat.

Personnellement j’ai choisi un sport de combat qui a fait ses preuves plus d’une fois, la course à pied*.

Donsoir !

*Une raison de plus de prendre ses vacances à la Jamaïque.



Vous avez des enfants moches !

Ou au moins assez laids, enfin pas très beaux (inutile de les accabler).

Bienvenue au Club ! J’ai personnellement six enfants dont quatre vraiment… enfin pas très beaux.

Et vous vous demandez comme moi, comment apaiser leurs souffrances dans ce monde qui  voue un culte à la beauté physique.

Vous pouvez toujours les épiler, c’est  très à la mode mais cela reste assez cruel. L’inconvénient est que ça repousse de plus en plus dru après chaque épilation, ceci dit  ce n’est pas que négatif, ma petite dernière vient d’être prise dans un remake de Tarzan pour faire la doublure de Cheeta dans les scène de cascades (Deux cents euros par jour, quinze jours pendant les vacances scolaires, plus une prime de mille euros à chaque fracture, ce n’est pas négligeable et tous les frais médicaux sont à la charge de la production).

Ou alors vous les faites tatouer. Mon benjamin a un problème de strabisme, eh bien je lui ai fait tatouer une miniature de l’Enlèvement des Sabines sur la joue gauche et une publicité pour un équipementier sportif sur la droite. Depuis personne ne remarque qu’il louche. Et puis ça les endurcit à la douleur.

Bref ! Dites-vous que vous n’êtes plus seul avec vos enfants face à des problèmes qui auraient pu vite fait virer à la dépression familiale.

Je vous embrasse.

Donsoir !



Unités de mesure

On parle souvent de sexe, et de taille de sexe (pour déterminer la virilité d’un humain mâle), mais on oublie toujours de parler de l’unité de mesure utilisée.

Officiellement, les scientifiques utilisent le kk (Le kiki, du professeur Walter Kiki, docteur es plomberie, mais on écrit un kiki sans k majuscule car il s’agit ici d’un nom commun utilisé comme unité de mesure). On retrouve cette unité dans le système m k s a (mètre, kiki, seconde, ampère).

Un kiki équivaut à la différence de potentiel dans l’étape transitoire de la douche au lit et réciproquement, soit approximativement 14,83 cm. Ramené à 14,8 par ISO 14578bis, pour uniformiser les membres de la CEE. (Vous le prenez comme vous le voulez).

Le langage courant utilise plutôt le rc (Le rocco, sans majuscule car il s’agit d’un nom commun issu du célèbre Rocco Siffredi, acrobate gynécologique du 20ème siècle (et là c’est lui qui vous prend comme vous le voulez), abattu en pleine action par Othello).

Un rc vaut approximativement 1,68 kk. Soit 24,91 cm (à une température de 20°, hygrométrie 33%).

Un fois encore les scientifiques s’obstinent à utiliser un langage qui les distancie de l’homme de la rue –et surtout de sa femme- car quoi qu’ils puissent avancer comme argument, on entend plus souvent « Combien mesure ton kiki ? Un rocco » que « Combien mesure ton Rocco ? Un kiki ». Même chez les scientifiques.

Donsoir.



1234567

video marrante de parodie |
bobdolo |
tonton Donttrust aime tout ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | enviederien
| Humeur du jour, bonjour !
| stayalive