Dangereuse promenade !

Je marchais sur les quais de la Seine, l’âme morose et les pieds encloqués. Bref, je souffrais ! Dans ces cas là inutile de baisser le regard, aucun billet de cent euros ne traîne, inutile aussi d’espérer faire une rencontre, je suis aussi attirant qu’un bulletin de vote du FN, c’est-à-dire que je ne plais qu’aux désespérés. Donc il me restait à marcher et c’est ce que je faisais justement :

- Les mains en l’air, canaille ! Si tu bouge un cil, je te… je te… En tout cas, t’as pas intérêt à bouger.

Je m’arrête et regarde autour de moi pour voir qui braque qui. Mais je ne vois personne. Et c’est tant mieux parce que j’étais en train de m’embarquer dans le genre d’histoire vachement compliquée dont on n’arrive pas à sortir, comme Lost, la série télé. Merci bien, j’ai vraiment autre chose à faire qu’un scénario qui n’en finit pas.

Donsoir !



Laisser un commentaire

video marrante de parodie |
bobdolo |
tonton Donttrust aime tout ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | enviederien
| Humeur du jour, bonjour !
| stayalive